Archives

Les articles du mois de juin, 2016

gocomics

Allez, c’est bientôt les vacances ! Il est donc temps de penser un peu à la détente. Cette fois-ci, Je vous invite à découvrir GoComics. Si vous êtes fan de petits strip humoristiques à la manière d’un Garfield, Le chat ou Dilbert; ce site est fait pour vous !

GoComics est une plateforme reprenant les créations de nombreux dessinateurs et auteurs souhaitant partager leurs planches et strips. La plateforme est en accès libre et propose déjà plusieurs séries devenues de grands classiques comme “Calvin & Hobbes” ou “Dog Eat Doug”.

Pour ceux qui ne connaitrait pas, “Calvin & Hobbes” raconte la vie de tous les jours d’un jeune enfant accompagné de son tigre en peluche qui lui seul s’imagine comme étant un vrai tigre. Entre bêtises et chamailleries, les parents pourront s’identifier à plusieurs reprises aux parents de Calvin qui ne vivent pas forcément le paradis espéré en ayant un enfant.

calvin & hobbes

“Dog Eat Doug” raconte….la vie compliquée d’un chien…

crdog160610

GoComics est en extension constante et les artistes s’y font de plus en plus nombreux, de quoi alimenter vos heures de pauses ou décorer votre espace de travail personnel.

Une chose est certaine, c’est qu’il y en à pour tous les goûts. De l’humoristique au plus recherché. Tout le monde s’y retrouvera !

Alors, si vous avez du temps à perdre, web-link C’est par ici !

malwr-logo

Début de semaine, j’avais présenté un système d’analyse de virus à héberger soi-même qui s’appelait Cuckoo (Disponible web-link ici). Cette solution étant à risque, elle n’était conseillée que pour les utilisateurs avertis. Cette fois-ci, la solution est pour tous et plus sûre.

Tout utilisateur d’un ordinateur (ou autre équipement informatique connecté à internet) à dû au moins une fois se retrouver face à un fichier qui semble être légitime mais sans pouvoir en être certain. Que faire alors ? L’ouvrir malgré tout et prendre le risque ou le supprimer à jamais et perdre cette donnée si elle était réellement ce qu’elle affirmait être ?

Il existe une alternative. Nommée Malwr, cette plateforme web vous propose d’analyser et de vérifier pour vous ce fichier suspect. Pour cela, il suffit de lui envoyer le fichier et d’attendre le résultat et tout ceci, sans prendre le risque d’infecter votre machine. Il prendra aussi le temps d’importer les résultats obtenus par tel ou tel antivirus pour ordinateur.

Mieux encore, si vous n’avez pas téléchargé ce fichier suspect (et eu donc le bon réflexe), il est possible d’effectuer une recherche dans la base de donnée de Malwr sur le nom de ce fichier et de voir si d’autres personnes l’auraient reçu et/ou déjà analysé.

malwr-search

Il est possible de faire des recherches simples avec un nom, une adresse IP, une signature, etc… comme des recherches plus poussées qui contiennent des exclusions (par exemple).

Le site est assez fiable et est rapidement mis à jour. Chaque analyse utilisateur étant enregistrée et stockée. Attention toutefois que ces analyses peuvent être sujettes à des (très) rares erreurs; comme tout système. Elles vous donneront une vue précise et fiable presque chaque fois, mais cela ne veux pas dire qu’elles seront exacte à 100% non plus. Face à ce genre de fichiers, il faut toujours rester prudent malgré tout.

web-link Lien vers le site

—–

D’un avis personnel, je trouve que Malwr est la grande base de données pour ce genre de comparaison. C’est également celle que j’utilise le plus souvent.

Si vous n’êtes pas vraiment fan de cette interface, parfois pouvant paraître un peu absurde, il existe d’autres plateformes ayant à peu près la même fonction primaire. Parmi celles-ci, figure VirusTotal, qui doit être certainement la plus connue. Elle fourni une interface beaucoup plus légère, plus accessible et plus claire.

Virustotal_2

Comme pour Malwr, une comparaison auprès des différents antivirus est aussi faite pour retourner un résultat plus fiable.

Ce sont deux bonnes plateformes dans ce domaines. Les uns préféreront Malwr, les autres VirusTotal.

Pour tester VirusTotal web-link C’est par ici !

cpu

La nouvelle est lancée et elle fait grand bruit dans le monde de l’informatique; IBM vient de mettre au point un processeur unique disposant de 1000 cœurs !

Baptisé KiloCore, ce processeur marque un grand retour de IBM dans le domaine des processeurs (ou du moins, pour la recherche), abandonné pourtant depuis longtemps par le constructeur. N’espérez cependant pas pouvoir vous en équiper pour faire tourner vos jeux ou modélisations encore mieux, il est encore trop tôt et sera avant tout dédié à la recherche.

473220-kilocore-chip-world-s-first-1-000-processor-chip-uc-davus

Comme son nom l’indique, il dispose de 1000 cœurs indépendants pouvant atteindre chacun une puissance de 1,78Ghz, soit un total de 1780Ghz de puissance, et traitant jusqu’à 115 milliards d’instructions par secondes. Et pour le point “ScienceWin”, il consomme moins de 1W ! (0.7W pour être précis). Il pourrait être alimenté par une simple pile “crayon” type AA.

Cette efficacité record en termes de consommation énergétique est rendue possible par un mécanisme d’arrêt automatique. Les cœurs non utilisés sont coupés.

IBM à réussi le pari du CPU aux 1000 cœurs grâce à une technologie de gravure en 32nm. Celui contiendrait plus de 621 millions de transistors.

1466220062745263

KiloCore est donc plusieurs centaines de fois plus puissant que les processeurs actuels installés dans les ordinateurs d’aujourd’hui.

Développé dans les laboratoires de l’université de Californie (UCDavis) avec le soutien d’IBM pour la fabrication du processeur à proprement parlé, le site de l’UCDavis détaille un peu plus leur parcours et est fière d’annoncer que KiloCore est “le premier processeur 1000 cœurs ainsi que le plus efficace au niveau énergétique du monde”.

Vous pouvez obtenir l’article original complet en anglais sur web-link le site de Université

cuckoo

Attention, cet article s’adresse à des personnes averties et qui ont de bonnes connaissances en informatique. La manipulation et l’analyse de virus informatique étant très risquée, elle est fortement déconseillée aux personnes novices.

La pratique de l’analyse de virus informatique requiert de nombreuses régles de sécurité d’environnement et de pratique afin de ne pas être soi-même infecté et exposé à cette menace. Un de ces pratiques est la mise en place de Sandbox. C’est dans ce domaine que Cuckoo va intervenir.

Cuckoo est un environnement de création, de gestion et d’analyse de sandbox (ou bac à sable). Il fourni une plateforme fiable avec une interface centralisée pour la récolte des résultats sous toutes ses formes possibles. Une fois mis en place, il suffit d’envoyer le package voulu via cette interface et cuckoo exécute l’analyse.

cuckoo-sendpackage

Cuckoo va donc créer une nouvelle machine virtuelle, qui sera détruite par la suite, et exécuter le virus à l’intérieur de celle-ci pour en livrer tous ses secrets. Les résultats sont plus que complets, sont précis et vont vraiment loin dans l’analyse de l’état de la machine. Il est même possible d’en ressortir les résultats du trafic réseau détecté.

cuckoo-network

Une fois l’analyse terminée, Cuckoo vous en informe et les résultats sont disponibles à la consultation. Cependant, suivant la puissance de la machine hébergeant le système, ces analyses peuvent prendre plus ou moins de temps; le système étant assez gourmand niveau ressources.

Il est aussi possible de comparer des résultats, dans le but de, par exemple, différencier plusieurs versions d’un même virus. Ou du moins, qui voudrait se faire passer pour un autre virus.

cuckoo-compare

Dans cet exemple, on remarque que, malgré que ces deux virus semblent être similaires, leurs actions sont très différentes.

Une panoplie d’autres analyses et rapports, tels que capture de la mémoire, modification des fichiers, IO systèmes, signature et code du virus, etc…, sont aussi disponibles.

Le projet est OpenSource et disponible web-link sur leur site

logout

Si il ne fallait penser qu’à une seule et unique chose lors de l’utilisation d’un PC public ou de celui d’une connaissance, ce serai bien le fait de se déconnecter des sites visités. Cela vous évitera des publications inopinées sur votre sur Facebook (on l’a tous fait…) en votre nom par cette connaissance ou au pire, dans le cas d’un PC public, de vous faire voler vos comptes.

Alors, si vous êtes un grand emprunteur d’ordinateurs ou smartphones ou allez simplement souvent sur du matériel informatique dans des espaces publics, gardez ce site en tête : SuperLogout.

SuperLogout est un site qui, lorsqu’il est appelé par son adresse URL, va vous déconnecter automatiquement de toute une série de sites afin de ne laisser aucune connexions actives lors de votre départ.

superlogout-account-2-1200x565

Dans cette liste, on retrouve des sites de vente (Amazon, eBay, Steam,…), des réseaux sociaux (Youtube, Github, Soundcloud,…) ainsi que des fournisseurs emails et bien d’autres.

Attention, il semblerait que depuis peu, la déconnexion ne fonctionne plus avec les services de Facebook ! Veuillez bien vérifier à vous déconnecter manuellement. Et allons plus loin en précisant qu’une erreur est toujours possible et qu’il vaut mieux vérifier que les sessions sont bien fermées pour chaque site visité.

Bien entendu, si vous en avez les droits/la possibilité, un petit “CTRL+SHIFT+DEL” fera apparaître une fenêtre pour nettoyer le cache et supprimer cookies et connexions actives directement depuis le navigateur utilisé. Ceci est très pratique dans le cas d’un ordinateur public, cela sera certainement moins drôle sur l’ordinateur de votre connaissance qui perdre des données non sauvées.

Évidement, ce lien peut aussi servir comme bonne blague sachant qu’il n’y a pas de confirmation avant la déconnexion.

Pour tester SuperLogout et vous déconnecter, web-link cliquez-ici !