Archives

Les articles du mois de octobre, 2015

Kaspersky_logo-7

Il peut arriver à tout le monde de se retrouver infecté par un virus, pire encore, un cryptovirus (ransomware) qui va verrouiller toutes nos données et exiger une rançon en contre partie. Même si cela est tentant, il ne faut jamais payer car rien n’est garantit (sauf la perte de votre argent) !

Les laboratoires de recherche en sécurité informatique, Kaspersky Lab, on publié il y a peu un logiciel permettant de décrypter les fichiers verrouillés par les virus Coinvault et Bitcryptor. Celui-ci, à la suite de arrestation en Octobre dernier des pirates “à la tête” de ces virus, toutes les clés se retrouvent maintenant dans leur logiciel.

4264_1_en13-188320

Attention que ce logiciel ne permet de décrypter que les agissements des virus Coinvault et Bitcryptor…

Ceci pour en venir au fait, il ne faut, jamais au grand jamais, payer la rançon exigée !! Vous n’avez aucune garantie d’obtenir la clé pour déverrouiller vos fichiers même après un paiement valide. La seule option valable reste les sauvegardes sur des disques externes et qui restent éteints en dehors des backups. Sinon, vous êtes bon pour tout réinstaller.

Si vos fichiers sont si importants, faites en une copie de sauvegarde (même cryptés) dans l’espoir qu’un jour, un outil comme celui-ci soit disponible afin de retrouver vos fichiers.

Normalement, ces deux cryptovirus devraient disparaître petit à petit. Mais dans le cas où vous seriez infecté, vous trouverez le logiciel web-link ici

logo-colour

Dans certains cas, il n’est pas toujours facile de disposer de l’équipement nécessaire pour effectuer des tests avant une mise en production. Et tester directement sur des équipements désignés comme “moins critiques” n’est pas non plus une solution idéale. GNS 3 apporte une solution à ce problème.

GNS 3 (Graphic Network Simulator) est un outil de virtualisation de réseaux. Il permet de simuler une infrastructure, basique comme complexe, de manière assez proche de la réalité et le tout, gratuitement. Si, à l’origine, il était destiné à accueillir majoritairement des switchs et routeurs, il est aujourd’hui possible d’intégrer des PC virtuels, des firewall, des systèmes VoIP et même d’en faire une passerelle vers l’extérieur (pour réutiliser du matériel existant par exemple).

L’infrastructure ainsi simulée permet d’effectuer tests et autres besoins sans pour autant impacter votre réseau et sans nécessité de disposer d’équipements.

gns 3

 

L’interface est facile d’utilisation, très claire et explicite, et une rubrique d’aide appuyée par une plateforme conséquente (GNS Jungle) disposant également de formations vous simplifieront la vie, que vous soyez débutant ou expert en la matière. Pour la configuration des équipements, elle se fait de manière classique, via un terminal (Cisco), comme si vous l’aviez devant vous.

Cependant, même si GNS 3 est un très bon outil pour les tests ou pour sa formation continue personnelle, il faut malgré tout rester prudent. Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’obtenir des résultats différents dans certains cas précis sur la réaction entre des équipements virtuels et réels. De plus, tous les modèles ne sont pas disponibles et, bien que GNS 3 est gratuit, les firmware des équipements, eux, ne le sont pas !

Mais GNS 3 reste un très bon outil qui s’avère aussi se rendre utile lors de tests ou de présentations.

Il est disponible web-link sur leur site